Petite Galerie

William Légaré
Se tenir entre

Type de projet

Exposition

Date

7 janvier au 13 février 2022

Vernissage

Site web

Le projet

Se tenir entre

La Petite Galerie accueille le travail du récipiendaire du prix Tomber dans l’Œil 2020, William Légaré. Le jeune artiste récemment diplômé explore dans une série d’images photographiques une série de terrains dits interstitiels. À mi-chemin entre la ruine et l’achevé, ces espaces marginaux cristallisent les traces du passage de celleux qui s’y sont aventuré.e.s par hasard ou par choix. 

 

Pendant près d’un an, l’artiste est parti à la recherche de ces lieux qui offrent l’imprécision nécessaire pour qu’existent des réalités qui ne pourraient advenir autrement. Légaré a rencontré dans ces espaces flottant entre deux temporalités celleux qui se les approprient et les transforment. Stand de tirs improvisé, piste de motocross inopinée et camp de pêche éphémère ne sont que quelques manifestations de ces usages temporaires glanés ici et là par l’artiste. 

 

Aussi spécifique que fugace, la condition territoriale de l’interstice est ici vue comme une métaphore des vicissitudes du quotidien qui vient dresser un pont entre l’art et la vie. 

À propos de l'artiste

William Légaré

William Légaré est un artiste multidisciplinaire qui vit et travaille à Québec. Après avoir complété un baccalauréat en arts visuels et médiatiques à L’Université Laval en 2020, il commence une maîtrise en urbanisme à L’Université de Montréal. Son travail a été sélectionné pour l’exposition Banc d’essai de 2019 à la Galerie des arts visuels lors de sa deuxième année universitaire. Il participe en 2020 à l’exposition des finissants Spacieux Local pour laquelle il reçoit les prix Tomber dans L’Œil (Œil de Poisson), Garde-fou (Folie/Culture), l@ch@mbrebl@nche (ʟᴀ ᴄʜᴀᴍʙʀᴇ ʙʟᴀɴᴄʜᴇ) ainsi qu’une résidence au centre d’artistes VU. Son œuvre Les paysages glanés a également été présentée dans des boîtes lumineuses près du Centre Alyne-Lebel lors d’un projet collaboratif entre Manif d’art et l’Université Laval à l’hiver 2020.