HISTORIQUE
L'Œil de Poisson existe depuis 1985. Sa naissance a été motivée par la volonté de jeunes artistes de se doter de moyens de production et de diffusion. Lors de sa fondation, le centre se consacrait uniquement à la photographie. Il a par la suite élargi progressivement ses activités de diffusion et a travaillé activement à développer des moyens de production répondant aux intérêts diversifiés de ses membres. Le centre a ainsi étendu son action à l'ensemble des arts visuels ainsi qu'à la réalisation d'événements multidisciplinaires intégrant ou combinant : danse, musique, théâtre, poésie. Pensons notamment aux festivals de musique d'artistes : Festival de musique ennuyante (1988), Festival de la chanson crue (1990), Festival de la chanson d'amour (1992). Depuis ses débuts, l'esprit d'expérimentation et de recherches inédites en art a orienté les choix artistiques de l'Œil de Poisson. Dans cette optique, des événements thématiques ou à participation collective, dont D'hommage à l'histoire (1986), Rébus-rebut (1987), Bestiaire mutant (1989), Machines et machines (1989), Autoportraits (1990), Occupations Espaces Froids I et II (1986-91), Poisson d'Avril (1996), XXX (1994), et Corpus (1995), constituaient des occasions de revisiter des questions touchant certaines notions ou certains concepts relatifs à l'art.

Dans l’optique de développer toujours plus les opportunités de diffusion pour les artistes et en vue de combler le vide constaté du côté des événements d’envergure en art actuel à Québec, les membres de l’Œil de Poisson se penchaient dès 1998 sur la mise en place d’un événement majeur réunissant tant artistes de la relève qu’artistes internationaux. Ainsi à l’automne 2000 était lancée la première édition d’un événement thématique : la Manif d’art, qui allait rassembler pendant plus d’un mois un grand nombre d’intervenants culturels de la ville afin de présenter une programmation proposant des expositions, des activités-satellites et un colloque. En 2002 l’organisme Manifestation internationale d’art de Québec était fondé afin de prendre en charge la réalisation des éditions subséquentes.

Enfin, l'Œil de Poisson s'engage régulièrement dans des projets de collaboration ou d'échange, tant à l’échelle provinciale, nationale, qu’internationale.  Depuis sa fondation, le centre a collaboré notamment avec : le centre L'Écart de Rouyn-Noranda, la Galerie Sans-Nom de Moncton au Nouveau-Brunswick, la Galerie Open Space de Victoria en Colombie-Britannique, la Galerie Duchamp dans la ville de Yvetot en France avec le collectif Art Seine Tri D, avec la Red Head Gallery à Toronto, avec l'Ambassade du Canada à Tokyo au Japon, le Centre d'Art Contemporain de Bruxelles en Belgique, la Galleria Recalcati Arte Contemporanea à Turin en Italie, le Progetto Laboratorio di Architettura Dal Design all'Orbanistica exstabilimenti Richard Ginori à Milan en Italie, Zébra3 à Bordeaux en France, etc. 

Depuis 1995, l’Œil de Poisson est membre de la coopérative Méduse, qui regroupe en un même lieu dix organismes culturels et communautaires.